• 06.70.31.31.51
  • contact[at]wipf-transform.com

Un petit rien qui change tout : parlons QVT*

Un petit rien qui change tout : parlons QVT*

*Qualité de Vie au Travail

La Qualité de Vie au Travail semble être devenue un thème courant au sein des entreprises françaises. Pourtant, jamais autant de collaborateurs, cadres ou dirigeants, ne se sont trouvés en situation d’épuisement professionnel !

Pourtant les outils ne manquent pas que ce soient les outils de diagnostic ou les outils de suivi des plans d’action.

Nous avons aussi la chance en France de disposer de nombreuses ressources documentaires et pédagogiques qui nous aident à conduire un tel projet en interne, de son élaboration jusqu’à sa mise en œuvre.

Mais alors, où est le problème ?

Il nous faut revenir à des choses simples, liées à l’angle de vue, que je vous propose d’analyser à travers 2 approches radicalement différentes en matière de conduite de projet :

Cas N°1 : A l’instar de nombreux projets ISO ou de TQM (Total Quality Management) conduits durant les 20 dernières années, votre projet QVT est traité sous l’angle de la menace ou de l’obligation légale. Il est souvent ancré au sein de la DRH, mais sa dynamique interne reste limitée, trop limitée.

Cas N° 2 : Votre projet est considéré comme une opportunité de changer les choses, car tout le monde a à y gagner : les collaborateurs, les cadres, les dirigeants et les actionnaires ! Le mode d’organisation choisi est transversal, les collaborateurs sont associés à la démarche dès le départ, et la confiance entre les acteurs est décrétée ! Une véritable dynamique, une réelle implication des participants est constatée, tout cela dans la bonne humeur, qui est contagieuse : la confiance appelle la confiance J.

Conclusion

Selon l’approche ou l’angle de vue choisi, le projet QVT peut devenir très vite soit un projet bureaucratique, peu motivant et avec peu de résultats, soit un projet dynamique, ouvert, partagé, tout simplement vivant et dont les acteurs s’approprient la matière et sont impliqués.

Bien sûr, le cas N°2 intègre tous les ingrédients pour une conduite de projet réussie, mais pas que : les cercles vertueux qui seront proposés et mis en place permettront également à moyen terme d’atteindre une performance économique intéressante, à la grande satisfaction de tous, jusqu’aux actionnaires !

Qu’en pensez-vous ?

Christian Wipf

Durant toutes ces années, j’ai vécu sur le terrain, au cœur des entreprises, les mutations de plus en plus profondes du monde économique. Ma perception aiguë des limites des anciens outils et pratiques m’a amené à m’intéresser à tous les leviers disponibles au-delà du monde tangible : les groupes humains et l’optimisation de leur fonctionnement dans un contexte économique ne m’ont plus lâché depuis !

Laissez votre message